accoucheur

accoucheur, euse [ akuʃɶr, øz ] n.
• 1671 au fém. « sage-femme »; masc. 1677; de accoucher
Personne qui fait des accouchements, aide les femmes à accoucher. maïeuticien, médecin, sage-femme. Appos. Médecin accoucheur. gynécologue, obstétricien. Par ext. Crapaud accoucheur. alyte.

accoucheur adjectif masculin Crapaud accoucheur, nom usuel de l'alyte. ● accoucheur (expressions) adjectif masculin Crapaud accoucheur, nom usuel de l'alyte. ● accoucheur, accoucheuse nom Médecin spécialisé dans la surveillance de la grossesse et la pratique des accouchements. ● accoucheur, accoucheuse (synonymes) nom Médecin spécialisé dans la surveillance de la grossesse et la...
Synonymes :

accoucheur, euse
n. Spécialiste des accouchements.
(En appos.) Médecin accoucheur.

⇒ACCOUCHEUR, EUSE, subst. et adj.
I.— MÉDECINE
A.— Accoucheur,
1. subst. masc.Médecin, spécialiste ou non, présidant habituellement ou occasionnellement à des accouchements :
1. ... pareillement l'enfant ne saurait rester loin de sa mère; s'il ne la voit plus auprès de lui, il pleure, il s'agite; lui est-elle rendue, il est tranquille, ses mains encore faibles cherchent à s'étendre vers elle, son sourire enfantin décèle sa joie, et cette joie retentit dans le cœur de sa mère. Nous le demandons maintenant, malgré l'appareil fastueux des accoucheurs, des gardes, des nourrices, des gouvernantes, lequel, du fils d'un prince ou de cet enfant sauvage, lequel des deux est abandonné en naissant?
P.-A.-F. DE LACLOS, De l'Éducation des femmes, 1803, p. 433.
2. Interrogé sur le nombre d'enfants qu'il a supprimés ainsi au cours de sa carrière, il a répondu environ 70. Il arrive, malheureusement, que des monstres sont épargnés, mais cela ne se produit guère que dans les campagnes où d'ignorants carabins sont appelés à remplir l'office d'accoucheurs auprès des paysannes. Il ajoute que pas un accoucheur ne consentirait à dénoncer un collègue.
J. GREEN, Journal, 1936, p. 72.
Rem. Accoucheur a pour terme classificateur médecin, chirurgien. Il est associé aux n. désignant des pers. présentes à l'accouchement : gardes, nourrices (ex. 1). Syntagme : chirurgien-accoucheur (V. DE JOUY, L'Hermite de la chaussée d'Antin, t. 3, 1813, p. 175).
2. Subst. et adj., ZOOL. Espèce de crapaud appelé également alyte :
3. L'on connaît les soins du mâle du Crapaud accoucheur pour la ponte de ses femelles. Au cours de l'amplexus, il accouche véritablement celles-ci en comprimant énergiquement leurs flancs, provoquant ainsi une expulsion brusque et sonore des chapelets d'œufs.
J. GUIBÉ, Les Batraciens, 1965, p. 72 (Rob. Suppl.).
B.— Accoucheuse, subst. fém. Femme qui habituellement aide à accoucher :
4. Une fois l'ordonnance indéfiniment suspendue, nous plaisanterons alors notre victime sur ses prétentions aristocratiques, nous parlerons de sa mère accoucheuse, de son père apothicaire. Lucien n'a qu'un courage d'épiderme, il succombera, nous le renverrons d'où il vient.
H. DE BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 505.
5. La bouche ouverte, elle crie; la couverture s'affaisse en rond entre ses genoux levés. La Bailleul, l'accoucheuse, est penchée vers le lit. Et tout à coup, dans la maison, il y a cette voix inconnue, cette plainte grêle et déjà vigoureuse. « Il a bonne voix, dit la mère Bailleul. C'est un beau gars. »
M. GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 228.
Rem. Accoucheuse est associé à nourrice, à ensevelisseuse; contrairement à accoucheur, il désigne une pers. ayant une expérience pratique, sans avoir nécessairement une qualification officielle à la différence de la sage-femme qui est auj. une infirmière diplômée.
II.— Au fig. [Gén. avec un compl. introd. par de] Celui qui (ou, p. anal., ce qui) aide quelqu'un à connaître ou à expliciter son savoir ou ses facultés inconscientes :
6. ... mais les petites âmes valent les grandes, et on peut sous la forme d'un amusement rendre les mêmes services que sous la forme d'un enseignement. Ainsi ne rougissons pas trop de ce métier de nourrice. Socrate ne se disait-il pas un accoucheur d'esprit? Et un plus grand que lui ne disait-il pas : laissez venir à moi les petits enfants?
H.-F. AMIEL, Journal intime, 18 janv. 1866, p. 75.
7. Ah! Marre aussi de toi, de ton petit air tranquille de Monsieur Je-sais-tout, de tes éternelles questions à la Socrate-accoucheur-de-fausses-couches...
R. VAILLAND, Drôle de jeu, avertissement, 1945, p. 93.
8. Quel que soit son argument ou sa thèse, la politique est avant tout une excellente accoucheuse de vocations fortes, une révélatrice de destins. De là vient sans doute qu'elle rassemble de véritables élites dans le domaine qui est le sien, celui de l'affirmation de soi par le risque...
R. ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 95.
Rem. L'expr. un accoucheur d'esprits (cf. ex. 6) en réf. à la maïeutique de Socrate, désigne un maître appelé aussi accoucheur des intelligences (M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 244) ou encore accoucheur des âmes (Ch. DU BOS, Journal, janv. 1927, p. 142). Accoucheuse (cf. 8) est formé d'apr. le masc. et n'a qu'except. une nuance péj.
Vx, arg. mondain :
9. Accoucheur. Confesseur naturel d'une femme. Voyez médecin.
STICOTI, Dict. des gens du monde, 1818.
Prononc. :[], fém. [-ø:z]. Enq. :/2, 2z, D/.
Étymol. ET HIST. — 1. Accoucheur, 1677, D. FOURNIER ds QUEM. t. 1 1959 : L'Accoucheur méthodique qui enseigne la manière d'opérer dans les accouchements naturels et artificiels. 2. Accoucheuse, 1671, F. POMEY, Dict. royal : accoucheuse, sage-femme; haec obstetrix.
Dér. de accoucher 2 b; suff. -eur, -euse.
STAT. — Fréq. abs. litt. :61.
BBG. — BÉNAC 1956. — BLANCHE 1857. — BOUILLET 1859. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Mét. 1955. — NYSTEN 1814-20. — PRIVAT-FOC. 1870.

accoucheur, euse [akuʃœʀ, øz] n.
ÉTYM. 1671, n. f., accoucheuse « sage-femme »; accoucheur, n. m., 1677; de accoucher.
1 Personne qui fait des accouchements, aide les femmes à accoucher. Maïeuticien, sage-femme.Appos. || Médecin accoucheur. Gynécologue, obstétricien.
1 Il n'y a que les accoucheurs dont le rôle soit de voir naître des hommes. Tous les autres sont faits pour voir mourir.
Giraudoux, Siegfried et le Limousin, p. 194.
2 (…) les armoires pleines de défroques que des paysannes à court d'argent avaient laissées en gage à l'accoucheuse (…)
M. Yourcenar, le Coup de grâce, p. 220.
2 Fig. a Personne, chose qui amène quelqu'un à découvrir la vérité qui est en lui, à connaître ses facultés. || Un accoucheur d'esprits, de vocations.
b Personne, chose qui contribue à l'avènement de quelque chose.
3 Il est déplorable que la révolution française ait eu de si maladroits accoucheurs (…)
Hugo, Littérature et Philosophie mêlées, p. 117.
3 N. m. (appos.) ou adj. m. || Crapaud accoucheur, batracien anoure (Discoglossidés), appelé scientifiquement alyte obstetricans. Alyte.
4 L'on connaît les soins du mâle du Crapaud accoucheur pour la ponte de ses femelles. Au cours de l'amplexus, il accouche véritablement celles-ci en comprimant énergiquement leurs flancs, provoquant ainsi une expulsion brusque et sonore des chapelets d'œufs.
Jean Guibé, les Batraciens, p. 72.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accoucheur — Accoucheur. s. m. Qui aide à accoucher. Bon accoucheur. il est l accoucheur de cette Dame. c est un accoucheur de femmes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accoucheur — accoucheur, euse (a kou cheur, cheû z ) s. m. et f. Celui, celle qui pratique les accouchements. •   S agit il de chercher une nourrice, on la fait choisir par l accoucheur, J. J. ROUSS. Ém. I. ÉTYMOLOGIE    Accoucher …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • accoucheur — (n.) 1759, midwife (properly, male midwife ), from Fr. accoucheur (Jules Clément, later 17c.), agent noun from accoucher to go to childbed, be delivered (13c.) originally simply to lie down (12c.), from O.Fr. culcher to lie, from L. collocare,… …   Etymology dictionary

  • Accoucheur — Ac*cou*cheur , n. [F., fr. accoucher. See {Accouchement}.] A man who assists women in childbirth; a man midwife; an obstetrician. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Accoucheur — (spr. Akkuschör), 1) Geburtshelfer; u. Accoucheuse (spr. schös), Hebamme; 2) Würmer in den Rogenauslern, s. u. Auster …   Pierer's Universal-Lexikon

  • accoucheur — [a΄ko͞o shʉr′] n. [Fr: see ACCOUCHEMENT] OBSTETRICIAN …   English World dictionary

  • Accoucheur — Sage femme Sage femme Appellation(s) Sage femme (y comp …   Wikipédia en Français

  • ACCOUCHEUR — EUSE. s. Celui, celle dont la profession est de faire des accouchements. Bon accoucheur. Il est l accoucheur de cette dame. Habile accoucheuse. Au lieu d Accoucheuse, on dit plus communément, Sage femme …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • accoucheur — noun A man who assists women in childbirth; a male midwife; an obstetrician. Family story: on the day of his birth the accoucheur approached his father, the baby wrapped in a cloth. Syn: man midwife …   Wiktionary

  • accoucheur — noun Etymology: French Date: 1759 one that assists at a birth; especially obstetrician …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.